merdeux


merdeux

merdeux, euse [ mɛrdø, øz ] adj. et n.
XIIe; de merde
Vulg.
1Sali d'excréments.
Fig. Se sentir merdeux, coupable, honteux. Loc. Vieilli Bâton merdeux : personne qu'on repousse avec dégoût et mépris.
2 N. Gamin, blanc-bec. morveux. Un petit merdeux. « Cette merdeuse de dix ans marchait comme une dame » (Zola).

merdeux, merdeuse adjectif Populaire Mauvais, qui ne donne pas satisfaction. Très confus, loin d'être à son avantage dans une situation : Se sentir merdeux.merdeux, merdeuse nom Populaire. Enfant, gamin(e).

merdeux, euse
n. Grossier Enfant qui fait l'important; blanc-bec.

⇒MERDEUX, -EUSE, adj. et subst.
I.Emploi adj.
A.Trivial. Souillé d'excréments. Chemise merdeuse; murs, tapis merdeux. Chez Flaubert, la Lagier, c'est-à-dire une causerie grasse, de l'esthétique scatologique. On cause des actrices dérangées de ventre, merdeuses, foireuses, diarrhéeuses, les femmes qui perdent leurs légumes, selon son mot (GONCOURT, Journal, 1863, p.1238).
B.Au fig., péj., vulg.
1. [En parlant d'une chose] Qui ne donne pas satisfaction, qui se présente mal; déplaisant, infect. Affaire, solution merdeuse. On ne compte plus ses dégoûts, ses fatigues quand ces jours merdeux arrivent accumulés entre le nez et les yeux, il y en a rien que là, pour des années de plusieurs hommes (CÉLINE, Voyage, 1932, p.526). Nous étions dans la prison la plus merdeuse de France, il suffisait d'ameuter l'opinion publique pour nous en faire sortir (A. SARRAZIN, La Traversière, 1966, p.21 ds CELLARD-REY 1980).
2. [En parlant d'une pers.] De peu d'importance, insignifiant, méprisable. Lu un article d'Urbain Gohier qui «entreprend de refaire un peuple». La lecture de ce républicain merdeux produit en moi quelque chose d'apocalyptique. Faut-il que la France soit châtiée, quasi maudite pour que de tels couillons surgissent! (BLOY, Journal, 1899, p.314).
Se sentir merdeux. Être confus, se sentir coupable. Ignorants de la littérature et de l'art autant que les plus fangeux tapirs, mesurant l'âme d'un écrivain à leurs basses âmes et se sentant avec cela fort merdeux, ils ont dû croire idiotement et salopement, comme il convenait, que j'avais employé les quatre susdites années à épier avec soin leurs turpitudes (BLOY, Journal, 1905, p.260).
Bâton merdeux. Personne d'un caractère difficile, déplaisant, qu'on ne sait comment aborder. Pourquoi ne nous envoie-t-elle pas les gendarmes? On dirait qu'on la vole, bon sang!... Est-ce que je raconte dehors, moi, qu'elle est un vrai bâton merdeux, à ne pas savoir par quel bout la prendre? (ZOLA, Terre, 1887, p.206).
II.Emploi subst.
A.Trivial. Personne salie d'excréments. (Dict. XIXe et XXe s.).
B.Vulg. [Désigne péjorativement un(e) adolescent(e) ou un enfant] Un petit merdeux. V. bagot(t)er ex.1:
♦ Lantier seul pouvait la gronder [Nana]; et encore elle savait joliment le prendre. Cette merdeuse de dix ans marchait comme une dame devant lui, se balançait, le regardait de côté, les yeux déjà pleins de vice.
ZOLA, Assommoir, 1877, p.610.
Prononc. et Orth.:[], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Var. région. (Canada): mardeux, -euse. Étymol. et Hist. 1. Adj. a) ca 1180 merdous «qui est souillé de merde» (Renart, éd. M.Roques, 3201); fin XIVe s. merdeux (E. DESCHAMPS, Œuvres, éd. Queux de St Hilaire et G. Raynaud, t.9, p.286, 8837); b) fig. 1718 sentir son cas merdeux (Ac.); 1798 bâton merdeux (Ac.); 2. subst. 1808 petit merdeux (HAUTEL); 1877 merdeuse «gamine» (ZOLA, loc. cit.). Dér. de merde; suff. -eux. Fréq. abs. littér.:23. Bbg. REID (T. B. W.). The Dirty end of the stick. R. Ling. rom. 1967, t.31, p.59 (s.v. bâton merdeux).

merdeux, euse [mɛʀdø, øz] adj. et n.
ÉTYM. 1392; de merde.
Vulgaire.
1 Sali d'excréments. vieilli Breneux, foireux.
Loc. (1798). Bâton merdeux : personne qu'on repousse avec dégoût et mépris.
2 Fig. Mauvais; nul ou désagréable. Merdique; foireux, minable.
3 N. (1808). Gamin, blanc-bec; personne insupportable ou méprisable. || Sale merdeux ! || Ce petit merdeux commence à m'énerver. Merdaillon.
1 Cette merdeuse de dix ans marchait comme une dame devant lui, se balançait, le regardait de côté (…)
Zola, l'Assommoir, t. II, VIII, p. 20.
2 — On ne peut tout de même pas, dit-il, se laisser mettre en boîte par un merdeux pareil !
Francis Carco, les Belles Manières, II, VI.
DÉR. Merdeusement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • merdeux — merdeux, euse (mèr deû, deû z ) adj. 1°   Terme grossier. Souillé de merde. •   Croyez vous qu elles puissent aller briller aux ballets et aux assemblées avec des chemises merdeuses ?, COMTE DE CAYLUS (GROSLEY), Mém. de l Acad. de Troyes, Oeuvr.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • merdeux — merdeux, euse n. Prétentieux : Pour qui se prend il, ce merdeux, ce petit merdeux ? □ adj. Sali de merde. / Bâton merdeux, individu méprisable auquel on ne peut faire confiance …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • merdeux — Merdeux, [merd]euse. Adj. Soüillé, gasté de merde. Lange merdeux, chemise merdeuse …   Dictionnaire de l'Académie française

  • MERDEUX — EUSE. adj. Souillé, gâté de merde. Un lange merdeux. Chemise merdeuse . Prov., fig. et bassem., Il sent son cas merdeux , se dit D un homme qui se sent coupable de quelque chose. Fig. et fam., C est un bâton merdeux, on ne sait par quel bout le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • merdeux — an., morveux : rafî, re, e (Annecy), R. => Mensonge …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • MERDEUX, EUSE — adj. Qui est souillé de merde. Il est bas. Pop., C’est un bâton merdeux, on ne sait par quel bout le prendre, se dit d’un Homme de caractère difficile, que tout irrite, qui prend tout en mauvaise part …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Bâton merdeux — ● Bâton merdeux personne ou chose désagréable, dont on a du mal à se débarrasser …   Encyclopédie Universelle

  • bilboquet merdeux — n.m. Homosexuel atteint d une maladie vénérienne …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • merdeuse — ● merdeux, merdeuse adjectif Populaire Mauvais, qui ne donne pas satisfaction. Très confus, loin d être à son avantage dans une situation : Se sentir merdeux. ● merdeux, merdeuse nom Populaire. Enfant, gamin(e) …   Encyclopédie Universelle

  • bâton — [ batɔ̃ ] n. m. • 1080; bas lat. bastum, de °bastare « porter » ♦ Long morceau de bois rond que l on peut tenir à la main et faire servir à divers usages. ⇒ baguette, vx verge. Bâton de berger. ⇒ houlette. 1 ♦ (Servant d appui). Se servir d un… …   Encyclopédie Universelle